Se connecter à sa puissance
Se connecter à sa puissance

 

La blessure d’abandon & le masque du dépendant

 

Avoir cette blessure ne signifie pas avoir toutes les caractéristiques ci-dessous!
Vous pouvez juste utiliser ce descriptif comme une base  pour pouvoir identifier la blessure, l’accepter sans culpabilité, la remercier, l’aimer et la transmuter. Ce cheminement de la pensée, correspond au processus Ho’oponopono.

Les personnes souffrant de cette blessure ont un grand besoin de reconnaitre leur force.
Formulation d’une demande Ho’oponopono : “je demande de l’aide à l’univers pour me reconnecter à ma puissance.”

Ces personnes trouvent leur vitalité en développant leur autonomie,
et en apprenant à s'aimer inconditionnellement.


La victime et le bourreau

Les personnes souffrant de cette blessure ont un grand besoin de reconnaître leur force, en se libérant de la peur de faire du mal à autrui. Elles ont besoin de se reconnecter sans culpabilité avec le “bourreau” en elles. En effet les victimes peuvent remercier les bourreaux de tenir ce rôle difficile, afin de les réveiller. Les victimes pourront alors se reconnecter à la colère de n’en plus pouvoir d’être victime! Elles pourront enfin oser affirmer  leur besoins, parce qu’elles ont de la valeur. Elles vont alors avoir l’opportunité de grandir, et de vivre en conscience ce mode de fonctionnement.

  • Ces personnes jouent les victimes pour attirer l’attention des autres, pour se sentir importantes.
    • Elles ont alors de la valeur.
    • Elles ont besoin de quelqu'un pour s'aimer.
    • Elles suscitent de l’intérêt.
    • Elles trouvent alors une place.
  • Elles cherchent le soutien des autres et ont tendance à s’accrocher.
  • Elles ne sont pas autonomes. Elles ont besoin de quelqu'un pour être connectées à leur moteur. Elles demandent souvent l’approbation des autres.

 

Liée au parent du sexe opposé

  • Les personnes ont un vécu fusionnel avec le parent du sexe opposé.
  • Elles ressentent facilement les émotions des autres.
  • Elles se laissent facilement envahir par les autres.

 

Les émotions liées à la blessure d’abandon

  • La tristesse :
    • Pleure de se sentir abandonné.
    • Je ne suis pas assez important (jusqu’au martyr) pour mériter l’attention de l’autre .
  • La peur :
    • de la mort,
    • du changement,
    • de l’avenir à faire face seul,
    • peur associée à la blessure d’abandon : peur de la solitude.

Les personnes victimes se sentent abandonnées de l’intelligence de la vie. Les bourreaux sont là pour faire conscientiser aux victimes leur état de victime! Les victimes sont toujours guidées par l’intelligence de la vie, pour qu’elles accueillent la victime en elles … avec de plus en plus d’amour...afin qu'elles sortent de la relation toxique et/ou qu'elles osent enfin se faire respecter!!